Stage infirmier en psychiatrie pendant 10 semaines en cours

Coucou ! A vous tous après un long moment d’absence sur le blog je m’y remets petit à petit.

Je vous avais déjà parlé de mes études d’infirmières avec mon stage en maison de retraite où vous aviez pu me suivre sur 10 semaines  (ici)

A présent je suis en stage de 10 semaines sur un hôpital de jour en psychiatrie adulte, un stage que j’appréhendais beaucoup car être confronter à des plus âgées que soit et qui soit malade non pas d’une pathologie qui peut être curable par médicament mais plus psychique et j’avais peur d’être envahi par le délire, violence…

Cela fait 3semaines que j’y suis et j en suis bien heureuse de pouvoir passer ce cape de frayeur qui n’était pas évidant pour moi (DU TOUT) mais il y a une bonne équipe qui s’écoute pas beaucoup mais qui malgré ça s’entraide beaucoup et on sent une chaleur humaine différente au sein de cette équipe que je ne serais expliquer. Les patients sont stabilisé alors les premiers jours j’ai cru que j’étais dans une grande réunion avec des gens différents et d’âge différents repérant difficilement les symptômes .                                          Puis un jour où je jouais au rumicube (oui j’ai appris des jeux ahah) un patient papa de 45 ans je dirais , il est venu lors de cette partie avec 2 autres patients pour me dire au milieu de la partie que sa n’allait pas et qu’il avait besoin de parler et il me regarde en disant « vous etes bien étudiante INFIRMIERE » … c’est là que j ai compris que c’était pas comme mes autres stages , que c’était beaucoup d’écoute de ce qu’ils avaient à dire, qu’il ont besoin de se livrer, qu’ils sont des délires qui peuvent les persécutés et qu’ils ne savent pas quoi en faire … je l’ai observé surtout par la suite en entretien infirmier et médicaux .

La vie qu’ils mènent n’est vraiment pas évidante avec leurs pensées et en plus des problèmes de tous les jours qu’ils doivent affronter. Chaque jour est un combat, se lever, se laver, marcher jusque’à l’hôpital de jour en mémorisant le parcours,se concentrer toute la journée sur des activités et ils sont heureux de pourvoir déballer ce qu’ils ont dans leur tête à quelqu’un qui les écoutes. Et il rentre chez eux vivre un semblant de vie « normal » qui n’est jamais vraiment compris par leur entourage pour eux c’est un moment difficile tout comme les week end (car il n’y a pas d’hôpital de jour)

Je peux vous faire par d’un exemple de planning :

Planning 

Lundi : 9h-16h

9h15-10h : Transmission

11h-11h45 : Activité Pause café

11h45-12h : Ouverture de la casse calendrier de l’avant nouvel an

12h-12h45 : Repas thérapeutique

14h-16h : Entretien infirmier

Mardi : 9h-16h

9h15-11h : Réunion pluridisciplinaire

11h-11h45 : Prise des tensions

11h45-12h : Ouverture de la casse calendrier de l’avant nouvel an

12h45-13h30 : Repas

14h : Entretien médical

Mercredi : 9h-17h

9h15-10h30 : Echange et réflexion autour de sa pratique

10h30 -11h30 : Entretien familial

11h45-12h : Ouverture de la casse calendrier de l’avant nouvel an

12h-13h : Repas

14h-16h : Activité Jardin

Jeudi : 9h-17h

9h15-10h : Réunion paramédical

10-11h45 : Activité Textile

11h45-12h : Ouverture de la casse calendrier de l’avant nouvel an

12h45-13h30 : Repas

13h30- 17h : Activité Sorties (prochainement le Zoo de Vincennes , Institut du monde arabe expo Osiris)

Vendredi : 10h-15h

10h : Entretien …

10h45-11h30 : Réunion institutionnelle

11h45-12h : Ouverture de la casse calendrier de l’avant nouvel an

12h-13h : Repas thérapeutique

13h15 : Entretien

 

 

Publicités